Il répare et accorde vos pianos chez pianos lab.

Michel et Florent ne vous sont pas étrangers. Vous connaissez les deux fondateurs de piano lab. Mais depuis 2018, le duo a accueilli 2 autres membres. 

D'un point de vu humain, Virgile a beaucoup aidé à mon intégration, moi, Louise, qui vient juste d'arriver.

Aujourd’hui : Virgile

Sa relation à la musique commence à 7 ans, âge auquel il rentre au conservatoire Erik Satie de Villebon-sur-Yvette pour y apprendre le piano. En effet, lorsque l’on fait le lien avec son père, cela n’a rien de surprenant. Moi-même, mes parents m’ont poussé très tôt dans la musique. Néanmoins, ce qu’il y a de fascinant, et ce que mon père n’a pas pu être en mesure de faire pour moi, c’est concevoir un piano.

Il débute sur un piano unique

À l’âge de 8 ans, Virgile reçut un objet d’excellence et d’une qualité rare. La structure harmonique est de John Brinsmead. Le reste a été ajouté, créé par Michel. Aujourd’hui, ce piano, né de l’imagination d’un père aimant, poursuit sa route dans le restaurant « Un air de famille », dans le XVIIème arrondissement de Paris, après avoir accompagné les premières notes musicales d’un enfant. 
Virgile m’a dit un jour : « J’aime l'idée que d’autres personnes puissent apprécier mon instrument d'enfance à sa juste valeur dans un restaurant où la musique occupe une place importante. » 

De la passion à la professionnalisation 

Devenu grand, Virgile, sans abandonner le classique, tend la main au jazz. Son intérêt pour la musique n’est pas une mode. Elle ne cesse de grandir, avec une première composition à 17 ans et un BAC L option musique. 
Mai c’est à 18 ans que Virgile saute le pas et intègre le magasin de son père que vous connaissez bien, pour y exercer pleinement le métier de facteur de pianos. Son ambition ? Il la porte avec son père et Florent : Restaurer l’engouement pour le piano et la facture instrumentale en France dans le court et long terme. 

Apprenti à 19 ans

Si le doute est permis, laisse-moi vous l’enlever tout de suite : il  n’assiste pas son père. Il travaille avec lui.
Virgile répare, accorde, harmonise vos futurs pianos, occasion ou neufs. Du Yamaha, au Pleyel, en passant par C. Bechstein. Son apprentissage est sans fin, il se nourrit maintenant des connaissances de son père dans le domaine de restauration de pianos anciens

Un piano s'accorde une à deux fois par an, pensez à prendre rendez-vous !